Agouni-Gueghrane dévoile son histoire

L’histoire du village d’Agouni-Gueghrane est intrinsèquement liée à l’histoire de la Kabylie et de l’Algérie dans son ensemble. La région a été le théâtre de nombreux événements historiques, notamment la lutte contre les envahisseurs turcs et français.

Pendant la période coloniale, de nombreux Kabyles ont été actifs dans la résistance contre les forces coloniales françaises. Cette résistance a pris différentes formes, notamment des soulèvements populaires avec des leaders de la révolte, comme Lalla Fatma N’Soumer, une figure emblématique de la résistance kabyle.

Après l’indépendance de l’Algérie en 1962, la région de la Kabylie a continué à jouer un rôle important dans l’histoire politique et sociale du pays. Les habitants d’Agouni-Gueghrane et d’autres villages kabyles ont souvent été impliqués dans des mouvements de protestation et des revendications pour la préservation de leur culture et de leurs droits.

Il est important de noter que la Kabylie est également connue pour sa contribution à la musique, à la littérature et à l’art en général en Algérie. De nombreux artistes, écrivains et musiciens kabyles ont acquis une renommée nationale et internationale.

Les « Ath Vou Chenacha » sont une fédération spécifique  de familles de cette région rattachée a la confédération des ATH SEDKA.. Comme de nombreuses familles en Kabylie, ils ont leur propre histoire. Les habitants de ce village ont joué un rôle actif dans la préservation de leur identité culturelle et ont contribué de manière significative à la diversité culturelle de l’Algérie.

AVERTISSEMENT /images sensibles

[hfe_template id='2778']